julien brocal

Julien débute l’apprentissage du piano à 5 ans et monte sur scène à 7 ans. En janvier 2013, il est repéré par Maria-João Pires lors d’une Académie à la Cité de la Musique de Paris, qui l’invite à développer des projets artistiques en résidence à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth.
Dès lors, Maria Joao Pires et Julien Brocal ont partagé plusieurs séries de concerts ensemble dans le monde, notamment à la Philharmonie de Varsovie pour le prestigieux Festival Chopin, à l’Opéra de Florence dans la série des Grands Interprètes, au Sheldonian Theater d’Oxford, à l’Auditorium Alfredo Kraus de Las Palmas et participent au rayonnement de la musique classique, notamment en Inde.
Il a déjà plusieurs albums à son actif.
C’est avec son nouveau projet musical, UMĀ, qu’il participera aux Journées Emergences cette année.
Trois lettres porteuses d’un message universel, commun à de nombreux peuples anciens, trois lettres dont la vibration réveille notre mémoire et notre devenir.
En sanskrit, UMA signifie la lumière, la splendeur. Au Cameroun comme au Nigeria, il est la « vie ». Pour les Indiens du Pérou et de Bolivie, il évoque l’eau, source de vie. En quechua, il est symbole d’élévation.
Comment mieux exprimer cet héritage culturel partagé que par la rencontre entre les différents timbres de sons et vibrations qui relient mondes anciens et temps modernes?
Dans la lignée de ces conteurs à l’écoute des mémoires du monde, Julien, Robin, Johan et Mirko se rejoignent au sein de UMĀ. Leur musique, à la fois classique et ethnique, inspirée de traditions écrites ou orales, se réinvente entre chaque son, chaque silence.
UMĀ, un voyage sonore vers notre essence et celle du monde sensible en résonance avec la nature, notre nature.

Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux